Nous ne pouvons plus attendre pour répondre à la haine anti-Noire

Vous êtes ici

Image of candles with Text: "Victims of the Buffalo Shooting. Pearly Young, 77. Ruth Whitfield, 86. Margus D Morrison, 52. Andre Mackneil, 53/ Aaron Salter, 55. Geraldine Talley, 62. Katherine "Kat" Massey, 72. Roberta A Drury, 32. Hayward Patterson, 67. Celestine Chaney, 65. Zaire Goodman, 20. Jennifer Warrington, 50. Christopher Braden, 55." Logo of the BlackNorth Initiative.

En mai de cette année, un suprémaciste blanc a attaqué une épicerie à Buffalo, dans l'État de New York, tuant 13 personnes, dont 11 étaient noires. Ce massacre est une autre manifestation fatale de la haine anti-Noire intrinsèquement tissée dans le quotidien des personnes et des communautés noires aux États-Unis, au Canada et dans le monde entier.

À la suite de la fusillade de Buffalo, une coalition de 21 organisations et fondations communautaires de la région du Grand Toronto a publié une déclaration intitulée « Nous ne pouvons plus attendre pour répondre à la haine anti-Noire ». Cette déclaration décrit comment le racisme anti-Noir se manifeste simultanément aux niveaux systémique et individuel, et comment il est lié à d'autres formes de haine, comme l'islamophobie.

La déclaration formule une série de revendications claires à l'intention des gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux et municipaux :

  1. Travailler avec les communautés noires pour veiller à ce que des mesures concrètes telles que la lutte contre les discours de haine et la radicalisation en ligne pour lutter contre la haine Anti-Noire soient intégrées dans le plan d'action national de lutte contre la haine.
  2. Que chaque gouvernement provincial et territorial doit établir une direction, bureau, ousecrétariat contre le racisme contre les Noirs, s'il n'en existe pas déjà.
  3. Que le gouvernement fédéral veille à travailler avec les communautés noires pour tirer parti des acquis de la Décennie des Nations Unies pour les personnes d'ascendance africaine en tant que forum permanent conformément à la décision des Nations Unies.
  4. Agrandir le programme d'Initiative d'Appui pour les Communutés Noires du Canada pour soutenir les organismes communautaires qui aident les victimes qui ont souffert de la haine Anti-Noire .
  5. Continuer à soutenir le Fonds pour la santé mentale des Canadiens noirs en mettant l'accent sur la lutte contre les traumatismes raciaux.
  6. Que le ministre de la Justice et procureur général du Canada accélère et travailles en étroite collaboration avec les communautés noires canadiennes dans l'élaboration de la stratégie de justice pour les Canadiens noirs.
  7. Nous encourageons la Fédération canadienne des municipalités à soutenir ses membres à élaborer des plans de lutte contre le racisme et la haine envers les Noirs dans les municipalités similaires au travail de l'unité de la lutte contre le racisme Anti-Noire Toronto.

Le RCDÉC a officiellement appuyé ces revendications, et nous encourageons tout le monde à les soutenir également en devenant signataire de la déclaration Nous ne pouvons plus attendre pour répondre à la haine envers les Noirs.

En plus de la publication de cette déclaration, la coalition a organisé une vigile contre la haine et le terrorisme anti-Noirs au Nathan Phillips' Square de Toronto le 19 mai. Vous pouvez regarder les enregistrements (partie 1 et partie 2) sur Instagram.

Province: 
All
Categories: 
Government
Policy Development & Advocacy
Racialized Groups
Sector-Based Strategies
Social Justice