Résultat des nominations au conseil d’administration 2022

Vous êtes ici

Chaque année, les membres du RCDÉC sont appelés à soumettre des candidatures pour les sièges vacants du conseil d’administration du RCDÉC. Cette année, il y avait quatre sièges à pourvoir.

Quatre nominations ont été proposées avant la date limite. Le directeur des élections annonce que les quatre personnes suivantes ont été élues par acclamation :

Ces résultats seront adoptés lors de l’assemblée générale annuelle des membres du RCDÉC le 9 juin.

Félicitations à ces chefs de file hors pair du DÉC du Canada qui se joignent aux membres dévoués du conseil d’administration du RCDÉC.

Aftab KhanVidal Chavannes

Vidal A. Chavannes (Ed.D, M.A.Ed., B.A., B.Ed) est actuellement directeur de la stratégie, de la recherche et de la performance organisationnelle du Service de police de la région de Durham. À ce titre, M. Chavannes établit l’orientation stratégique de l’organisme et coordonne les équipes responsables de la planification stratégique, de l’élaboration et du suivi de l’indicateur de rendement clé (IRC) aux échelons organisationnels et divisionnaires. Il établit également les projets d’éducation et de formation des membres notamment en ce qui concerne l’usage de la force et les programmes académiques.

Vidal accumule plus de quinze ans d’expérience en enseignement et en formation au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni, incluant l’enseignement secondaire et postsecondaire et l’enseignement, l’élaboration de programmes, la prestation, l’évaluation et les procédures d’examen en enseignement et formation techniques et professionnels (EFTP). 

Il détient un doctorat en éducation de l’Université de Calgary, spécialisé en direction de l’enseignement supérieur. M. Chavannes a travaillé à plein temps et en tant que conseiller avec toute une diversité d’organismes communautaires, publics et privés toujours au sein de l’écosystème de la formation et de l’enseignement. Au cours de ses engagements, il a créé des programmes d’enseignement, développé des ententes d’articulation, coordonné des facultés et leur personnel et élaboré les orientations stratégiques de toute une diversité d’organismes en Amérique du Nord et à l’international.


Katie AllenBarb Davies

Barb est animatrice, éducatrice et praticienne de l’impact social. Dans le cadre de ses fonctions à l’Université Mount Royal pour l’Institute for Community Prosperity et auprès du Trico Changemakers Studio, Barb élabore des expériences d’apprentissage transformationnelles qui établissent des ponts entre le campus et la communauté et utilise l’évaluation développementale pour favoriser un écosystème dynamique et porteur de changement au sein du campus.

Auparavant, Barb a travaillé à Momentum, un organisme vecteur de changement établi à Calgary qui adopte des approches systémiques pour lutter contre la pauvreté. Son travail portait sur le renforcement de l’aide pour les entrepreneurs sociaux à l’échelle locale et provinciale. Elle a également développé des initiatives d’apprentissage visant à inciter les personnes à utiliser des outils économiques pour régler les problèmes sociaux, dont l’organisation d’une conférence nationale primée.

Barb est cofondatrice de Local Investing YYC, une coopérative d’investissement d’impact qui fournit des capitaux aux entreprises de Calgary qui génèrent des rendements sociaux et environnementaux. Elle a aussi siégé au conseil d’administration de Green Calgary et a participé à des comités consultatifs de Santé Canada sur les approches de réglementation du secteur de la santé naturelle. Ancienne propriétaire d’un magasin de produits de santé naturels, Barb a jeté des ponts au sein de la communauté en faisant connaître les producteurs et cultivateurs locaux et a siégé au conseil d’administration de Business Revitalization Zone. Barb emploie une approche fondée sur les valeurs pour favoriser des solutions durables qui mettent de l’avant les gens et les milieux.


Katie DamanYvon Poirier

Yvon a une longue histoire dans les mouvements syndicaux et sociaux au Québec et au Canada. Entre autres, il était président pour la mise en place de la Corporation de développement économique communautaire (CDÉC) de Québec en 1994, et membre du Comité organisateur des Rencontres mondiales de développement local tenues à Sherbrooke (Québec) en 1998. De novembre 2003 à juillet 2013, il a coédité un bulletin électronique mensuel international sur le développement local durable publié en 4 langues. Il est membre du RCDÉC depuis 2003, d’abord comme membre individuel et depuis 2012 il représente la CDÉC de Québec.Il est impliqué dans la représentation internationale du RCDÉC depuis 2004.

Son implication internationale la plus importante est dans le  Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale et solidaire (RIPESS). Il a participé à de nombreuses activités du RIPESS dans les différents continents et siège au Conseil d’administration du RIPESS depuis octobre 2013. Il a également participé à plusieurs Forum Sociaux Mondiaux (FSM) et il représente le RIPESS au Groupe de travail Inter-institutions de l’ONU sur l’ESS.


Michael NorrisNicole Rosenow-Redhead

Originaire du Canada atlantique, Nicole a travaillé dans le domaine du développement socioéconomique communautaire pendant de nombreuses années, plus précisément dans la création d’opportunités économiques menée par les populations qui vivent une oppression. Ce travail comprenait la recherche sur les politiques, l’élaboration de programmes, la gestion de programmes, la littératie financière et la recherche, l’éducation et les stratégies en matière de diversité et d’inclusion interculturelles.

Nicole a une maîtrise en développement international et elle a récemment complété le programme de communications interculturelles de l’Université Dalhousie. Il y a longtemps, elle a participé au programme CréeAction du RCDÉC et elle a énormément aimé cette expérience, surtout l’importance accordée par le RCDÉC à une véritable collaboration interculturelle ainsi que le travail en collaboration avec différentes visions du monde et la valorisation de celles-ci.

Nicole soutient que l’interculturalisme est un moyen de faire en sorte que la diversité globale soit une force. L’interculturalisme soutient l’ensemble des résidents d’une communauté, car elle permet de devoir tenir compte des différentes dimensions de notre identité qui peut aussi être un obstacle systémique à l’établissement de relations.

Nicole est vice-présidente du conseil d’administration de la Sickle Cell Disease Association du Canada atlantique et travaille avec le réseau des bibliothèques publiques d’Halifax afin d’encourager un carrefour innovant entre une approche de la connaissance, de l’éducation et des ressources basée sur la collectivité et l’espace public et l’engagement communautaire, un projet réalisé en collaboration avec des organismes communautaires. 

CCEDNet News (homepage): 
Categories: 
Communications
Introduction to CED