Alberta

Vous êtes ici

Congrès national sur le logement et l'itinérance

Image de l'ordinateur superposée au texte : "Édition virtuelle", 53e Congrès national sur le logement et l'itinérance. 27-29 avril 2021".

Inscrivez à votre agenda le tout premier Congrès virtuel de l’ACHRU sur le logement et l’itinérance, qui aura lieu du 27 au 29 avril 2021 ! Préparez-vous à trois jours de formation, de réseautage et d’engagement avec des chefs de file de tout le secteur canadien du logement communautaire. Vous pourrez donner votre opinion sur les principaux enjeux, vous renseigner sur les dernières nouveautés, établir des liens partout au pays et vous inspirer !

Le format virtuel de cette année :

  • offrira plus d’une douzaine de sessions d’informations et d’ateliers simultanés
  • présentera des conférences de leaders du logement canadien
  • reconnaîtra et célébrera l’excellence dans le secteur avec les prix nationaux de l’ACHRU
  • permettra de s’attaquer aux principaux enjeux du logement autochtone en milieux urbains, ruraux et nordiques particulièrement lors du Caucus autochtone de l’ACHRU
  • mettra en évidence les innovations et les transformations dans le secteur
  • offrira de nombreuses possibilités de réseautage
  • organisera une foire commerciale virtuelle
  • vous fera courir la chance de gagner des prix et plus encore !

Inscription au Congrès national sur le logement et l'itinérance

En savoir plus sur le Congrès national sur le logement et l'itinérance

Le système coopératif caché du Canada :  l’héritage des « Banker Ladies » Caroline Shenaz Hossein, PhD.

Voir Grand apparaît à l'intérieur d'une grande bulle de pensée12h00 à 13h00, heure de l'Est

Des femmes de la diaspora noire, connues sous le nom de « Banker Ladies », prônaient une économie solidaire par l’entremise d’une forme d’entraide mutuelle appelée les associations d’épargne et de crédit différé. Inspiré des anciennes traditions africaines, ce système d’échange financier est essentiel pour faire en sorte que les économies locales puissent répondre aux besoins de tous. L’histoire du Canada a été grandement marquée par le corporatisme, et les décideurs politiques de ce pays ont été appelés à soutenir l’économie solidaire et à s’assurer d’inclure les coopérateurs noirs en créant un réseau mondial d’associations d’épargne et de crédit différé. En valorisant ces institutions coopératives informelles et en reconnaissant l’expertise des « Banker Ladies », cela contribuera à bâtir une économie inclusive, à réduire les inégalités au Canada, et par extension, à révolutionner la politique de développement international au Canada.

En savoir plus et sinscrire au webinaire Le système coopératif caché du Canada

Image du Dr. Caroline Shenaz HosseinBiographie 

Caroline Shenaz Hossein, PhD. est Professeure agréée en Entreprise et Société, à l’Université York, à Toronto, et fondatrice du collectif Diverse Solidarity Economies (DiSE). Elle est l’auteure de Politicized Microfinance: Money, power and violence in the Black Americas et la rédactrice en chef de The Black Social Economy in the Americas: Exploring Diverse Community-Based Alternative Markets. Elle est aussi la coéditrice de l’article Community Economies in the Global South publiée par la presse universitaire de l’Université d’Oxford (2021). Elle est titulaire d’une bourse de nouveaux chercheurs de l’Ontario (2018–2023) et son projet « African origins in the Social Economy » a été financé par les subventions de développement Savoir du CRSH (2017–2020).

L’impact collectif en action | Le mouvement de réduction de la pauvreté dans les quartiers de Montréal

Carte de promotion de la séance : sur une photo d'un trottoir de Montréal, on peut lire le texte "L’impact collectif en action | Le mouvement de réduction de la pauvreté dans les quartiers de Montréal"13h00 à 14h00, heure de l'Est

17 quartiers montréalais — 9 bailleurs de fonds collaboratifs — 3 partenaires stratégiques — 23 millions $ en investissements

Il y a cinq ans, le Projet impact collectif de Montréal lançait une initiative unique axée sur les quartiers afin d’expérimenter, d’innover, et de trouver de nouveaux moyens d’accélérer le changement et d’obtenir des résultats mesurables et importants sur le plan de la réduction de la pauvreté. Centraide du Grand Montréal joue à la fois le rôle de catalyseur et de chef des opérations pour ce projet promouvant une approche novatrice pour induire des changements à l’échelle de la ville.

Joignez-vous à Nathalie Blanchet alors qu’elle invitera Jean-Marie Chapeau, conseiller, Projet impact collectif (PIC), à nous faire part des principaux apprentissages réalisés et des principales connaissances acquises au cours des cinq premières années de cet inspirant exemple de travail d’impact collectif en action. Découvrez l’incidence, les répercussions et les apprentissages découlant de la première phase de ce projet, et écoutez ses artisan-e-s vous expliquer ce qu’ils pensent alors qu’ils s’apprêtent à s’investir dans la deuxième phase de leur travail.

S'inscrire à L’impact collectif en action

En savoir plus :

All registrants will receive a full recording of the webinar, a copy of the slides, and a collection of links and resources. 

Intervenants

Jean-Marie Chapeau, conseiller, Projet impact collectif

Jean-Marie Chapeau co-coordonne le Projet impact collectif, réunissant 9 grandes fondations, la Ville de Montréal, la Direction régionale de santé publique et la Coalition montréalaise des tables de quartier afin de soutenir des actions de lutte contre la pauvreté dans 17 quartiers Montréalais depuis 2015.

Au sein de l’Équipe développement social de Centraide du Grand Montréal, Jean-Marie s'est impliqué dans la mise en œuvre de plusieurs projets d'innovation et de stratégies visant à renforcer les capacités des communautés et des organisations du Grand Montréal, notamment le volet Développement des compétences et du leadership. Diplômé en urbanisme et en gestion des organisations, il a développé au tournant des années 2000 les toutes premières initiatives d'agriculture urbaine à Montréal.

Nathalie Blanchet, directrice, Communautés bâtissant l’avenir des jeunes, Institut Tamarack

Nathalie travaille depuis longtemps auprès d’organisations, de parties prenantes et de communautés afin de les aider à induire des changements systémiques. Possédant une formation en éducation des adultes, elle contribue à faciliter la mise en place d’un lien de confiance et d’un climat de collaboration qui respecte la diversité des points de vue et des besoins. Dans le cadre de son travail au Tamarack Institute, Nathalie travaille en étroite collaboration avec les Gestionnaires de villes et les membres du personnel de l’organisation afin d’assurer que les communautés reçoivent les connaissances, la formation et l’accompagnement dont elles ont besoin pour concevoir des mécanismes permettant aux jeunes de s’engager et d’être soutenus.

Emploi et conditions de travail

Bannière au design qui dit Défis commons solutions collectives, série de conférences - hiver 2021

12h30 à 13h30, heure de l'Est

Faisant écho aux thèmes abordés lors des consultations menées au printemps dernier, le Chantier propose une série de conférences qui abordera comment l’économie sociale se distingue face aux grands défis de société, autant dans ses façons de faire que comme modèle d’affaires.

Jamais l’économie sociale n’a été autant mentionné que dans les discussions entourant la relance économique et les enjeux qu’elle soulève. La nécessité d’aborder certains de ces enjeux selon une perspective de développement durable, c’est-à-dire d’allier la vision économique aux visions sociale et environnementale a été mainte fois répétée, de même que la « démarchandisation » de plusieurs types de services.  

Cela dit, l’importance de positionner l’économie sociale en misant sur ce qui la caractérise et la distingue demeure.

Ainsi les soins aux personnes aîné.e.s, la transition écologique juste, l’autonomie alimentaire, l’immobilier collectif ainsi que l’emploi et les conditions de travail seront au cœur des discussions de cet hiver !

En savoir plus

Immobilier collectif

Bannière au design qui dit Défis commons solutions collectives, série de conférences - hiver 2021

12h30 à 13h30, heure de l'Est

Faisant écho aux thèmes abordés lors des consultations menées au printemps dernier, le Chantier propose une série de conférences qui abordera comment l’économie sociale se distingue face aux grands défis de société, autant dans ses façons de faire que comme modèle d’affaires.
 
Jamais l’économie sociale n’a été autant mentionné que dans les discussions entourant la relance économique et les enjeux qu’elle soulève. La nécessité d’aborder certains de ces enjeux selon une perspective de développement durable, c’est-à-dire d’allier la vision économique aux visions sociale et environnementale a été mainte fois répétée, de même que la « démarchandisation » de plusieurs types de services.  

Cela dit, l’importance de positionner l’économie sociale en misant sur ce qui la caractérise et la distingue demeure.
 
Ainsi les soins aux personnes aîné.e.s, la transition écologique juste, l’autonomie alimentaire, l’immobilier collectif ainsi que l’emploi et les conditions de travail seront au cœur des discussions de cet hiver !

En savoir plus

Transition socio-écologique

Bannière au design qui dit Défis commons solutions collectives, série de conférences - hiver 202112h30 à 13h30, heure de l'Est

Faisant écho aux thèmes abordés lors des consultations menées au printemps dernier, le Chantier propose une série de conférences qui abordera comment l’économie sociale se distingue face aux grands défis de société, autant dans ses façons de faire que comme modèle d’affaires.
 
Jamais l’économie sociale n’a été autant mentionné que dans les discussions entourant la relance économique et les enjeux qu’elle soulève. La nécessité d’aborder certains de ces enjeux selon une perspective de développement durable, c’est-à-dire d’allier la vision économique aux visions sociale et environnementale a été mainte fois répétée, de même que la « démarchandisation » de plusieurs types de services.  

Cela dit, l’importance de positionner l’économie sociale en misant sur ce qui la caractérise et la distingue demeure.
 
Ainsi les soins aux personnes aîné.e.s, la transition écologique juste, l’autonomie alimentaire, l’immobilier collectif ainsi que l’emploi et les conditions de travail seront au cœur des discussions de cet hiver !

Les conférences

  • Transition socio-écologique – 11 février, 12h30 – 13h30  
  • Immobilier collectif – 25 février, 12h30 – 13h30
  • Emploi et conditions de travail – 11 mars, 12h30 – 13h30

En savoir plus

Pages

S'abonner à RSS - Alberta