Conseil d’administration

Vous êtes ici

Les administrateurs du RCDÉC sont élus par les membres et les comités permanents à un mandat de 3 ans.  Le Conseil d'administration se rencontre en moyenne une fois par mois.  Les procès-verbal des réunions sont disponibles sur demande.

Conseil d’administration


Laurie Cook, présidente

Laurie Cook

Laurie Cook est une agente de changement active à divers niveaux. Elle est la nouvelle présidente nationale du RCDÉC et elle est active au niveau régional auprès de plusieurs organisations qui cherchent à développer un écosystème d’innovation plus fort en Nouvelle-Écosse et au Canada Atlantique. Elle est cofondatrice d’une nouvelle organisation nommée 42 Canada afin de soutenir les agents de changement communautaires à travers le pays. Elle a aussi une firme de consultation, Chutzpah Consulting, qui se spécialise en apprentissage et en innovation.

Laurie a aussi été très active localement dans sa communauté d’origine de Musquodoboit Harbour comme cofondatrice d’un service de transport coopératif, pour redévelopper une ancienne école comme carrefour communautaire, cofonder un groupe de soutien entre pairs nommé Eastern Shore Mental Health et cofonder un journal communautaire coopératif. Elle a aussi travaillé avec la ville de Halifax à titre d’organisatrice communautaire et le Centraide de Halifax pour accroître et renforcer les carrefours de quartier dans la ville. 

Laurie a une maîtrise en éducation des adultes spécialisée en développement communautaire de l’Université St-Francis Xavier et un certificat en leadership sans but lucratif de l’Université Dalhousie. Avant de s’engager en développement communautaire, Laurie a travaillé comme journaliste et dans les domaines du cinéma et de la télévision.

Marianne Jurzyniec, vice-présidente

Marianne JurzyniecMarianne Jurzyniec est actuellement directrice des services financiers de Affinity Credit Union à Regina en Saskatchewan. Elle complète le programme en études de la justice à l’Université de Regina et envisage de faire une maîtrise en administration des affaires spécialisée en développement économique communautaire afin de parfaire sa carrière professionnelle dans ce domaine. En 2011, Marianne est devenue membre du comité permanent des nouveaux leaders du Réseau canadien de développement économique communautaire et a rencontré des personnes qui partagent des objectifs similaires aux siens. Toutes ces activités lui ont permis de découvrir une passion pour les coopératives et sa communauté. Elle a vécu en milieu rural et urbain. Elle a pu donc constater la différence de fonctionnement des coopératives dans ces deux environnements ce qui l’a incité à chercher des moyens de réunir ces deux aspects.


Diana Jedig, trésorière

Diana JedigDiana Jedig est engagée dans le Programme de développement des collectivités depuis 1988, tout d’abord en tant que directrice générale de la Brantford SADC et depuis 1994 en tant que directrice générale de l’association provinciale pour laquelle elle collabore avec les 61 SADC en Ontario. Elle détient un baccalauréat en commerce et en administration des affaires (MBA) et est Cadre d'association émérite. Diane a agi comme personne-ressource au conseil d’administration du Réseau de développement des collectivités du Canada, au sein duquel elle a établi de nombreux liens avec d’autres entrepreneurs ruraux engagés et leurs collectivités.


Yvon Poirier, secrétaire

Yvon PoirierYvon a une longue histoire dans les mouvements syndicaux et sociaux au Québec et au Canada. Entre autres, il était président pour la mise en place de la Corporation de développement économique communautaire (CDÉC) de Québec en 1994, et membre du Comité organisateur des Rencontres mondiales de développement local tenues à Sherbrooke (Québec) en 1998. De novembre 2003 à juillet 2013, il a coédité un bulletin électronique mensuel international sur le développement local durable publié en 4 langues. Il est membre du RCDÉC depuis 2003, d’abord comme membre individuel et depuis 2012 il représente la CDÉC de Québec.Il est impliqué dans la représentation internationale du RCDÉC depuis 2004.

Son implication internationale la plus importante est dans le  Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale et solidaire (RIPESS). Il a participé à de nombreuses activités du RIPESS dans les différents continents et siège au Conseil d’administration du RIPESS depuis octobre 2013. Il a également participé à plusieurs Forum Sociaux Mondiaux (FSM) et il représente le RIPESS au Groupe de travail Inter-institutions de l’ONU sur l’ESS.


Raissa Marks

Raissa a grandi en milieu rural dans le comté d’Albert au Nouveau-Brunswick. Elle a fait ses études à l’école secondaire régionale Petitcodiac. Elle a un baccalauréat en sciences de l’environnement de l’Université McGill à Montréal et une maîtrise en études de l’environnement de l’Université York à Toronto où elle s’est spécialisée en éducation dans les domaines du développement durable, de l’engagement citoyen et du développement communautaire. Raissa est revenue au Nouveau-Brunswick en 2006. Elle est actuellement directrice générale du Réseau environnemental du Nouveau- Brunswick, un réseau de communication qui relie plus de 110 organismes environnementaux à but non lucratif de la province. Raissa est très compétente en animation et en recherche de consensus. Elle aide des personnes de différents secteurs à travailler ensemble pour atteindre un objectif commun. Raissa se passionne pour le Nouveau-Brunswick, pour ses concitoyens du Nouveau-Brunswick et pour leur potentiel commun, le développement économique communautaire environnementalement durable. Elle vit à Riverview avec son conjoint et leurs deux fillettes.


Kaye Grant

Établie à Winnipeg, Kaye est conseillère principale de Reconnaissance Management Consulting Group Inc. Elle est également directrice des communications de la Fédération canadienne des coopératives de travail (FCCT), une association de terrain pancanadienne et bilingue qui appuie le développement et la croissance des coopératives de travail. Depuis plus de vingt ans, Kaye travaille dans le secteur à but non lucratif et de l’entreprise sociale où elle a occupé différents postes. Son expérience dans le secteur à but non lucratif et avec les groupes communautaires locaux lui permet de maintenir des liens forts dans la communauté. Kaye est vice-présidente du conseil d’administration de Bike Winnipeg et elle représente la FCCT au conseil d’administration de la Manitoba Co-op Association. Kaye est membre active du RCDÉC du Manitoba depuis neuf ans. Elle a régulièrement fait des présentations lors des Rassemblements du Manitoba. Elle a un vif intérêt pour la réduction de la pauvreté et elle a principalement travaillé pour des organismes qui défendent cet objectif.


Jean-François Parent

Jean-François ParentJean-François est originaire de l’Est Ontarien. Ayant fait ses études à l’Université d’Ottawa, il a obtenu en 2009 un baccalauréat spécialisé approfondi en histoire avec mineure en géographie, puis en 2014 une maîtrise en géographie. Se spécialisant dans l’étude des communautés francophones en situation minoritaire, sa thèse porta sur les processus d’adaptation et d’intégration des migrants intraprovinciaux franco­phones s’établissant dans des communautés urbaines.

Jean-François a travaillé pendant plusieurs années dans le domaine de la culture et du patrimoine, notamment pour le Muséoparc Vanier. Il y a acquis une expérience en gestion de projet, en recherche-action, en plus d’acquérir une connaissance approfondie du milieu franco-ontarien. En 2016, Jean-François découvre le monde fascinant de l’économie sociale et coopérative, en travaillant à partir du bureau de Toronto du Conseil de la coopération de l'Ontario. Il opère désormais à partir du bureau d’Ottawa.

Ayant développé son expertise en développement économique communautaire tout particulièrement, mais également en recherche appliquée et en innovation sociale ainsi que dans le développement des entreprises collectives, Jean-François soutien de nombreuses initiatives locales et projets collectifs. Sa détermination à améliorer la qualité de vie et la situation économique des communautés francophones est ce qu'il l'a poussé à rejoindre le conseil d'administration du Réseau Canadien de DÉC. 


Katie Daman

Katie Daman est née et a grandi à Niverville au Manitoba. Elle habite à Winnipeg depuis 10 ans. Elle se sent chez elle tant à Winnipeg qu’à Niverville qui sont situées sur le territoire du Traité no 1. Elle a étudié en administration des affaires et s’est plus particulièrement intéressée aux initiatives de développement économique qui profitent à l’ensemble de la communauté, soit le développement économique communautaire. Elle travaille actuellement pour Community Futures Manitoba où elle est coordonnatrice de projets du Churchill Region Economic Development (CRED) Grant Fund, un fonds de financement destiné aux projets de développement économique du nord du Manitoba. Community Futures Manitoba est un programme à but non lucratif communautaire créé pour renforcer les économies rurales et du Nord en encourageant l’entrepreneuriat et appuyant le développement économique communautaire.


Gail Henderson 

Gail HendersonGail Henderson est professeure adjointe à la faculté de droit de l’Université Queen’s. Ses intérêts de recherche comprennent le droit des sociétés, la gouvernance d’entreprise, la responsabilité sociale des entreprises, la réglementation des valeurs mobilières et la réglementation des institutions financières.

La professeure Henderson a obtenu son diplôme d’Osgoode Hall Law School en 2005 à titre de Médaillée d’or et a été assistante judiciaire pour l’honorable Louise Charron de la Cour Suprême du Canada. Avant de poursuivre des études supérieures à l’Université de Toronto, elle a pratiqué le litige commercial ainsi que le droit environnemental et municipal auprès d’Osler, Hoskin & Harcourt LLP à Toronto. Sa recherche de doctorat ciblait le rôle de la gouvernance d’entreprise pour stimuler une plus grande responsabilité des entreprises face à l’environnement. La professeure Henderson a reçu du financement pour sa recherche de la fondation Ireland Canada University Foundation, du Conseil de recherches en sciences humaines, de la Fondation canadienne de recherche sur la gouvernance et du Canadian Centre for Ethics & Corporate Policy.


Ryan Gibson

Ryan GibsonRyan est chargé de cours au Département de géographie et d’études de l’environnement de l’Université Saint Mary à Halifax. Il est président du comité des adhésions et a été membre du comité exécutif. Il s’intéresse plus particulièrement aux communautés et aux régions rurales et nordiques dans les domaines suivants : la gouvernance, la collaboration, les coopératives et la revitalisation rurale. Jusqu’à récemment, Ryan était président de la Fondation canadienne pour la revitalisation rurale.


Barb Davies

Barb est animatrice, éducatrice et praticienne de l’impact social. Dans le cadre de ses fonctions à l’Université Mount Royal pour l’Institute for Community Prosperity et auprès du Trico Changemakers Studio, Barb élabore des expériences d’apprentissage transformationnelles qui établissent des ponts entre le campus et la communauté et utilise l’évaluation développementale pour favoriser un écosystème dynamique et porteur de changement au sein du campus. Auparavant, Barb a travaillé à Momentun, un organisme vecteur de changement établi à Calgary qui adopte des approches systémiques pour lutter contre la pauvreté. Son travail portait sur le renforcement de l’aide pour les entrepreneurs sociaux à l’échelle locale et provinciale. Elle a également développé des initiatives d’apprentissage visant à inciter les personnes à utiliser des outils économiques pour régler les problèmes sociaux, dont l’organisation d’une conférence nationale primée. Barb est cofondatrice de Local Investing YYC, une coopérative d’investissement d’impact qui fournit des capitaux aux entreprises de Calgary qui génèrent des rendements sociaux et environnementaux. Elle a aussi siégé au conseil d’administration de Green Calgary et a participé à des comités consultatifs de Santé Canada sur les approches de réglementation du secteur de la santé naturelle. Ancienne propriétaire d’un magasin de produits de santé naturels, Barb a jeté des ponts au sein de la communauté en faisant connaître les producteurs et cultivateurs locaux et a siégé au conseil d’administration de Business Revitalization Zone. Barb emploie une approche fondée sur les valeurs pour favoriser des solutions durables qui mettent de l’avant les gens et les milieux.


Victor Beausoleil

À 25 ans, Victor Beausoleil a cofondé Redemption Reintegration Services (RRS), un des plus importants organismes canadiens de justice pour la jeunesse dirigés par des jeunes. En tant que directeur fondateur, Victor a géré un budget de 3,5 millions de dollars et grâce à la recherche et à la défense des droits il a fait de RRS un leader de la justice pour les jeunes. En 2013, Victor Beausoleil a eu sa première nomination à la fonction publique par Kathleem Wynne, première ministre de l’Ontario, au Conseil de la première ministre pour de meilleures perspectives pour la jeunesse (CPMMPJ). Au cours des 15 dernières années, Victor a travaillé d’arrache-pied dans les communautés à la recherche de stratégies globales en matière d’équité partout au Canada. En tant que conférencier, il a beaucoup voyagé au Canada, aux États-Unis et en Afrique où il a donné des conférences auprès d’organismes communautaires, d’institutions et de fondations philanthropiques. Victor Beausoleil était membre du conseil d’administration de la Atkinson Charitable Foundation et de la The Harriet Tubman Community Organization, il est également membre du comité d’examen des subventions de la Laidlaw Foundation et du Toronto Community Housing Social Investment Fund. Victor siège maintenant au conseil d’administration du Toronto Community Benefits Network. Le Toronto Star, le Toronto Sun, le National Post, le Share Newspaper et The Caribbean Camera ont souligné le travail de Victor Beausoleil au sein des communautés canadiennes. Il est actuellement président et PDG d’Intuit Consulting et fondateur de SETSI, la coalition Social Economy Through Social Inclusion. Victor a écrit onze livres et il réside à Toronto avec sa conjointe et leurs quatre enfants.